Les effets des bains dérivatifs – Jour 20 de mon défi

effets des bains dérivatifs
Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous l’attendiez impatiemment, alors voilà la suite de l’article « les bains dérivatifs, la panacée ». Je parlerai aujourd’hui des effets des bains dérivatifs, pourquoi les pratiquer et ce que l’on peut attendre en les pratiquant…

Un soin pour tous

Que vous soyez un homme, une femme, un enfant, une personne âgée, handicapée, très occupée, naturiste ou pas, vous pouvez pratiquer les bains dérivatifs.

Il faut seulement faire attention lorsqu’on porte un stimulateur cardiaque, car les effets des bains dérivatifs pourraient être une accélération du rythme cardiaque.

Lorsqu’on vient de se faire opérer ou que l’on a une maladie très grave, il vaudra mieux ne pas les pratiquer non plus.

Toutes les autres personnes peuvent inclure ce soin dans leur hygiène de vie, pour leur plus grand bien.

Vous pouvez les pratiquer tous les jours, à raison de 8 à 10 minutes avec une bassine. Ou bien mettre des poches de gel 2 à 3 heures par jour. Cliquez ici pour savoir comment procéder.

Vous pouvez également les pratiquer par cure, ce que je recommande à quelqu’un qui n’a jamais pratiqué ce soin. Pour débuter et enclencher un cercle vertueux, vous devrez le faire tous les jours pendant 2 à 3 semaines minimum. Dès que des résultats se font sentir et que vous sentez que votre corps s’est « remis en route », vous pouvez espacer un peu. D’abord, faites-les 5 à 6 fois par semaine, puis de moins en moins. Si vous voulez uniquement procéder par cure, arrêtez-vous et recommencez à chaque changement de saison ou dès que vous en sentez le besoin (fatigue, irritabilité…).

Sinon, vous pouvez passer à une vitesse de croisière de 3 à 4 soins par semaine, 8 à 10 minutes par soin.

Les effets à très court terme

Peuvent apparaître, en début de cure, des angoisses, une fatigue intense le soir et un sommeil lourd, de l’acné, une constipation, une prise ou perte de poids (cela s’arrête très vite et, si vous en avez besoin, vous re-perdez ou re-prenez du poids), douleurs ou symptômes plus ou moins anciens qui ressurgissent. Tous ces symptômes indiquent que votre corps se détoxifie.

En effet, les effets des bains dérivatifs sont une remise en circulation du corps par le rafraîchissement de l’aine inférieure. Ceci favorise la circulation sanguine et lymphatique, et fait travailler les fascias, cette fine membrane qui entoure les muscles et les organes de notre corps. Cette membrane a besoin de mouvement afin de faire correctement son travail, ce qui est le cas chez très peu de personnes ayant un mode de vie traditionnel de l’Occident. Nous mangeons trop, pas assez de fruits et légumes, sommes soumis au stress et à l’anxiété, ne mobilisons pas assez notre corps, et surtout, nous portons des vêtements et sous-vêtements…

Les effets à court et à moyen terme

En pratiquant ce soin, nous pouvons véritablement sentir notre corps « se réveiller ». Tout se remet en route et j’ai même fait l’expérience personnellement d’endroits du corps qui chauffent, qui vibrent, qui fourmillent…

On se met à manger plus sainement sans même y réfléchir. On a envie et besoin d’apporter le meilleur à son corps.

Les cheveux

Certaines personnes souffrant d’une calvitie ou d’une alopécie ont vu leurs cheveux repousser. Si, si, c’est du sérieux. Les cheveux retrouvent leur forme, leur tonus et repoussent.

effets des bains dérivatifs
kaicho20

Les effets des bains dérivatifs, à ce niveau, sont que les graisses anciennes du corps ont été détoxifiées. Ces graisses accumulées sont « coincées ». La fraîcheur et la friction de la région inguinale permet à la circulation sanguine et lymphatique d’être boostée. Les fascias se remettent en mouvement et libèrent ces toxines.

France Guillain, dans son livre « La méthode France Guillain » parle également de cellules souches qui circulent à nouveau. Ces cellules étaient emprisonnées dans ces graisses et permettent donc de voir, entre autres, ses cheveux repousser. Le phénomène, comme tous ceux observés avec la pratique des bains dérivatifs, ne surviendra peut-être qu’au bout d’un ou deux ans, voire plus.

Les cheveux blancs peuvent également retrouver leur couleur d’origine, grâce aux mêmes raisons.

Les addictions en tout genre (tabac, drogue, café, alcool, nourriture)

Les effets des bains dérivatifs sont, là, une stabilisation de l’appétit ou du besoin de consommer la substance addictive. Ils soutiennent le corps et l’esprit en aidant à apaiser les angoisses, le stress, la douleur parfois ressentie…

L’incontinence

J’en parle également dans cet article, au sujet de la continence des règles. Les effets des bains dérivatifs sont, par l’action du froid et des frottements, un raffermissement du périnée, ce muscle qui soutient nos organes.

Les femmes connaissent bien cette partie de leur corps, surtout lorsqu’elles ont eu un enfant. Après l’accouchement, il est fortement conseillé de pratiquer une rééducation périnéale, en vue, notamment de retrouver son corps d’avant la grossesse. Un des effets néfastes que rencontrent beaucoup de femmes enceintes ou jeunes mamans est l’incontinence urinaire, en raison du relâchement du périnée.

effets des bains dérivatifs
DigitalMarketingAgency

Le poids du bébé in utéro, et un accouchement non physiologique peuvent amener à ce relâchement et créer l’incontinence. Ceci est rapidement réglé par la pratique des bains dérivatifs.

Les jeunes enfants victimes d’énurésie nocturne ont tout intérêt à pratiquer ce soin. C’est rigolo et très agréable. Ils reprennent conscience de cette partie de leur corps et se la réapproprient. Le port de couches jetables pendant les première années de vie les a coupés de leur élimination, d’où l’apparition de problèmes comme le pipi au lit.

En élevant son bébé en ne lui mettant pas ou peu de couches, on laisse la zone périnéale libre et au frais. Le bain dérivatif se fait tout seul. Cela se nomme l’hygiène naturelle, et j’en parle dans mon autre blog, visible en cliquant ici.

La fertilité

Nous le savon bien maintenant, si un homme maintient ses testicules a une température légèrement inférieure à celle du reste de son corps, les spermatozoïdes qu’il produira seront plus performants.

L’un des effets néfastes du port de couches, jetables qui plus est, chez les petits garçons, est que cela réchauffe les parties génitales. Beaucoup de ces petits garçons, à l’âge adulte, ont des soucis, même bénins de fertilité. Des spermatozoïdes moins mobiles à la stérilité totale, tout cela pourra être évité en portant moins de couches ou en n’en portant pas du tout.

Pour les enfants

Même en pratiquant l’hygiène naturelle on peut pratiquer ce soin chez les enfants, dès la naissance. Pour un nouveau-né, on fera 30 secondes de soin maximum et on augmentera la durée au fur-et-à-mesure qu’il grandit.

La fièvre

En cas de fièvre, je ne donne personnellement jamais d’antipyrétique. Je ne donne et ne prends moi-même que très rarement de médicaments.

Dans ce cas, je déshabille mon enfant, en commençant par sa couche, quand elle en portait. Si les pieds sont froids, ce qui peut arriver quand la fièvre est en train de monter, je laisse les chaussettes, voire les chaussons. On peut laisser le t-shirt également, si on sent le besoin pour l’enfant d’être au chaud.

La fièvre peut donner une sensation de froid, ce qui est naturel. Plus la température corporelle est élevée, plus on aura froid. Un des effets des bains dérivatifs, et non des moindres, et de faire baisser la température corporelle, même sans fièvre. Nous devrions tous avoir une température comprise entre 36,8° à 36,9°. Donc, toujours dans le souci d’avoir chaud pendant et après le bain dérivatif, on couvre l’enfant en fonction des besoins.

Puis, je pratique un bain dérivatif de deux minutes environ, pour une enfant de deux ans dans mon cas. Les enfants peuvent être abattus en cas de forte fièvre, il n’est donc pas difficile de les faire allonger. On veillera, bien-sûr, à leur expliquer au préalable ce que nous comptons faire et pourquoi.

Atténuer les effets d’une maladie infantile

Comme la varicelle, par exemple.

Atténuer l’eczéma

Comme je le dis plus bas, un des effets des bains dérivatifs est d’améliorer la qualité de la peau. On détoxifie le corps. La peau a une belle couleur, une texture plus régulière, plus douce. Et avec ça, on se paye même le luxe d’avoir un joli teint, même avec une peau blanche, comme je l’ai moi-même.

les effets des bains dérivatifs
C’est moi 🙂

Les autres effets des bains dérivatifs

En rouge, ceux que j’ai personnellement vérifiés

  • Apaise les angoisses, le stress

  • améliore la qualité de la peau

  • réduit voire élimine la cellulite

  • atténue les vergetures, même vieilles, et évite d’en avoir de nouvelles, même pendant la grossesse

  • lutte contre le déchaussement des dents

  • améliore la qualité du sommeil, lutte contre les insomnies

  • réduit les effets de la chimiothérapie

  • atténue voire élimine le syndrome pré-menstruel

  • permet de retrouver des cycles menstruels réguliers

  • booste la libido

  • atténue voire élimine les allergies en tout genre

  • lutte contre la sécheresse vaginale

  • Réduit toutes sortes de douleurs (dentaires, migraines, névralgies…)

  • atténue voire fait disparaître le syndrome de Raynaud (mains et pieds froids)

  • atténue les problèmes circulatoires (jambes lourdes, hémorroïdes…)

  • booste la confiance en soi
  • aide à passer un cap douloureux, une épreuve
  • aide à la thermorégulation

Et de nombreux autres.. ! Si j’en ai oublié, ce dont je ne doute pas, merci de me le dire en commentaires. Votre retour d’expérience serait très intéressant à lire !

Et comme d’habitude, cochez la case “m’informer de tous les nouveaux articles” pour ne pas rater les prochains! C’est la fin de ce défi, mais pas de mes articles, ne vous en faites pas. Je vais simplement prendre un peu de repos et je vous retrouve dans quelques jours. A bientôt!

Natacha

  •  
    2
    Partages
  • 2
  •  
  •  

Laissez votre réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.