L’instinct de nidification : mon accouchement approche

l'instinct de nidification
Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Comment je sais que mon accouchement approche ? Je ressens fortement l’instinct de nidification.

Qu’est-ce que c’est ?

Tout simplement le besoin pour la femme enceinte de préparer le nid, littéralement.

Lorsqu’arrivent les derniers jours de la grossesse, ce phénomène se met souvent en place. On parlera bien-sûr du fait que, depuis la nuit des temps, la mère sent la naissance arriver et qu’elle a besoin de tout préparer pour être sereine lorsque son bébé verra le jour.

l'instinct de nidification
freestocks-photos

Évidemment, on sait que plusieurs personnes viendront nous rendre visite pour admirer le nouveau-né. A ce propos, certaines mamans restent un peu à la maternité, et n’ont donc rien à faire, c’est très bien ! Sinon, déléguons ! Cet enfant a été fait à deux, l’autre parent peut donc s’occuper des tâches une fois l’accouchement terminé. Et surtout, espacez les visites, votre repos et celui du bébé avant tout ! Bref… on reprend : l’instinct de nidification…

La vraie raison de sa présence

Je pense également que cet instinct est là pour se préparer physiquement à donner naissance. Oui, il faut se reposer, mais si le besoin est là, écoutons-le ! On entend souvent que les femmes enceintes sont fatiguées et doivent se reposer. Deux idées reçues qu’il me tient à cœur de développer un peu :

  • il est anormal d’être fatiguée, même enceinte: lorsque je le suis, je sais que j’ai besoin de repos, bien-sûr, mais surtout que j’ai certainement fait un excès alimentaire, physique, mental…

  • une femme enceinte a tout-à-fait le droit à une activité physique, sauf difficulté grave de santé. Je marche, je porte ma fille, je fais le ménage, et lorsque je sens que je suis essoufflée, je me repose. C’est mon corps qui me dicte ma conduite et personne d’autre. Il n’y a aucune culpabilité à avoir. Ni de la part de mon conjoint qui, parfois, en me voyant continuer ma vie normalement, se demande si c’est bien ou pas. Ni de ma part : tant que je me sens bien, je ne fais aucun mal à mon bébé, c’est la vie ! Je rétorque souvent que les femmes qui vivent de manière traditionnelle continuent leurs tâches quotidiennes jusqu’à quelques heures avant d’accoucher, même en travail ! Et elles portent leurs aînés, pendant ce temps…

l'instinct de nidification
StockSnap

La première étape du vortex de la naissance : l’instinct de nidification

J’entre dans ce que ma sage-femme appelle le vortex de la naissance. La première étape étant l’instinct de nidification qui se met en place. J’ai un gros besoin de ranger, trier, donner, jeter, nettoyer ma maison afin que tout soit propre et prêt pour la naissance du bébé.

Je ne l’ai que peu ressenti avant la naissance de ma fille : sûrement parce que j’étais à la maison depuis un moment. J’ai donc eu tout le loisir de préparer le nid avant d’arriver au terme. Comme pour cette grossesse, en fait, mais surtout parce que je n’avais pas d’autre enfant à m’occuper et que je n’avais pas encore crée ce blog, ni mon autre blog 😉

Joie de vivre

Je ressens beaucoup de plaisir à vivre, à me lever le matin, à faire mes tâches quotidiennes, à m’occuper de ma fille. Bref, je suis heureuse. J’adore la grossesse, et surtout le dernier trimestre!

C’est un sentiment d’accomplissement je dirai : la grossesse se termine. Et mon accouchement approche. J’ai hâte ! Pas seulement de découvrir le visage de mon bébé mais avant ça de vivre l’accouchement, pleinement, vraiment, intensément.

l'instinct de nidification
albaroma7

Ça a été un moment très fort pour ma fille, et parfois je me souviens que je n’ai pas toujours rigolé, mais c’est exactement ce que je veux revivre, en découvrant au fur-et-à-mesure ce que cette nouvelle expérience me réserve !

Et vous, avez-vous ressenti cet instinct de nidification ? Partagez-cela dans les commentaires ! Merci !

Abonnez-vous au blog en cochant la case « m’informer de tous les nouveaux articles ». Vous serez sûr de n’en rater aucun ! A bientôt !

Natacha

  •  
    21
    Partages
  • 21
  •  

3 commentaires pour “L’instinct de nidification : mon accouchement approche

Répondre
  1. […] Natacha :  “Belle telle quelle” que j’aime beaucoup. En lisant aujourd’hui cet article sur son accouchement qui se prépare, j’ai eu envie de partager un texte que j’ai écrit […]

  2. J’aime beaucoup ta manière d’appréhender l’accouchement et de vouloir en profiter vraiment, même si c’est dans la douleur! J’aimerais tellement revivre ces instants magiques…
    En lisant ton article j’ai eu envie de t’offrir ce texte que j’avais écrit il y a quelques années pour une amie qui allait accoucher. J’ai fait un article spécialement ici : https://alternativie.fr/naissance/

    Je te souhaite de vivre un bel accouchement!
    A très bientôt
    Stéphanie

    1. Natacha Guillaume|

      La vision des sensations de l’accouchement, c’est tout un état d’esprit. On peut effectivement dire qu’à un moment donné, quand j’ai accouché de ma fille, j’ai basculé dans la douleur : j’ai laissé la place au stress, puis à la peur… et pas mal de pensées négatives se sont emparées de mon esprit :/ Je pense qu’un accouchement naturel peut être mené à bien si on entre vraiment dans sa bulle et qu’on accepte les sensations de l’accouchement comme quelque chose de normal pour que notre bébé se fraye un chemin : il nous guide pour que nous l’aidions à passer cette étape 😉 je te laisse le lien de mon récit d’accouchement si cela t’intéresse 🙂 https://heureux-sans-couches.com/accouchement-naturel/
      Merci encore pour ce joli texte 😉 quelle plume délicate et sensible!

      A bientôt,
      Natacha

Laissez votre réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.